CHIMERIC

  rue des Sports 12,
  6724 Marbehan,

  Belgique

  Gsm: 0475/42 03 78

  TVA BE 0535 706 551

  TVA FR 37 819 779 471 

Heures d'ouverture:

  Du lundi au vendredi
  de 8 à 12h, et
  le jeudi de 13 à 17h,

  sur rdv uniquement.

Contactez-nous

page-atelier

Actualités

29 Avril 2016

Petit article sur le millepertuis et le jardin du Clos des Chimères La plante mise à l'honneur par le magazine "Le P'..

01 Mars 2016

La Province de Luxembourg lance un appel à projets "Notre jardin... un partenaire durable" ... et Chiméric vous encou..

12 Octobre 2015

Chiméric vous propose un nouveau panier d'automne 2015: bulbes et outils Felco Cet automne 2015, Chiméric vous propos..

01 Juillet 2015

Le nouveau Biottin est sorti ... et Chiméric est au rendez-vous Nature & Progrès vient de publier son nouveau Bi..

 


 

  Conception - Aménagement de jardin
Pépinière - Vente plantes indigènes sauvages

Formations - Ateliers - Accompagnement

 


 

Nos clients viennent de:
  Marbehan - Habay - Arlon - Libramont - Jamoigne - Tintigny - Neufchateau - Chiny - Florenville - Attert - Aubange - Bertrix - Léglise - Messancy - Virton - Etalle - Province de Luxembourg - Wallonie - Belgique - Nord de la France - Grand-Duché de Luxembourg
    Chimeric

    La taille des arbre: le saule têtard ou trognes

    Le principe

    Dans les 10 premières années d'un saule têtard, les branches sont coupées tous les deux ans pour la bonne formation de la tête. L'année prochaine, je n'interviendrai pas sur les têtards '1' et '2'. Je taillerai la tête des têtards '3' pour la remettre à nu.
    Le fait de décaler les stades de coupe a un avantage: l'intervention de taille aura lieu chaque année mais seulement sur une partie des arbres. L'effort est donc réparti dans le temps.

    Après 10 années de croissance, la tête sera bien formée. Les tailles seront alors espacées tous les +/- 5 ans.
    Une taille plus régulière (tous les 2-3ans) favorise la vitalité de l'arbre mais n'entraine pas la formation de creux favorables au développement de la faune. Une taille moins régulière (émondage tous les 8 ans ou +) est positive sur le plan faunistique mais entraine un dépérissement accéléré de l'arbre. Une période de 5 ans est un bon compromis.

    Un exemple

    Voici un alignement de jeunes saules têtards (Ferme d'A Yaaz, Heinstert), aussi appelés trognes. Ils participent à la fixation des berges, à l'accueil de la biodiversité et... ici plus particulièrement, à la création d'une ambiance cosy autour du tipi loué comme gîte.

    Ils ont été plantés il y a 4-5 ans, à partir de boutures de rameaux d'un an, le long d'un cours d'eau qui traverse une des prairies. Particularité: ils ont pour la majorité une silhouette à au moins 2 têtes. Pourquoi pas? Tout est permis dans la nature.

    Je suis intervenue pour réaliser une taille de formation (coupe des branches à proximité de la tête, équilibrage du port du tronc, coupe des têtes en surnombre). L'objectif est de repartir sur une bonne base pour la formation des têtes.

    Voici ce que cela donne après le passage de mes lames.

    Avant Après

    A titre de démo, j'ai réalisé trois types de taille différents.

    1- J'ai taillé la majorité des trognes de manière traditionnelle, en coupant toutes les branches à proximité de la tête sans l'entamer. A partir de cette tête...

       
    Avant Après

    2- J'ai taillé deux autres saules en suivant la même technique et en laissant quelques départs de branches un peu plus longs.

       

    3- Enfin, j'ai taillé les deux derniers têtards en éclaircissant leur tête (retrait complet du tiers des branches) et en laissant entières les deux tiers des branches.

     

    Celles et ceux qui participent à l'atelier haie naturelle de ce samedi 16/02 aurons l'occasion d'aller voir cet alignement et nous pourrons discuter de la technique.

    Et ceux qui participeront à l'atelier d'architecture végétale du 22/03 auront l'occasion d'utiliser le produit de coupe dans leur création.